Loading...

Chi Yongxin est un jeune photographe indépendant originaire de la région chinoise du Fujian. Après des études à Shanghaï, aux Etats-Unis, puis au Mexique, il décide en 2014 de rallier la Chine à l’Europe en vélo. En sillonnant les régions frontalières entre la Turquie, l’Irak et la Syrie, il décide de s’attarder dans cette partie du monde car, en tant que photographe, il estime avoir la responsabilité de témoigner de la situation dans cette zone de conflit. Lors de ce séjour, Chi Yongxin a appris quelques mots de kurde, ce qui lui a permis de communiquer sans l’aide d’un traducteur une fois arrivé à Kobané, où il est resté une dizaine de jours. Pour la prochaine étape de son périple, ce globe-trotter compte se rendre en Egypte, puis en Irak.